• Panier vide

DIABNEXT

Diabètes de type 1 et de type 2 : quelle différence ?

Quelles sont les personnes touchées par ces diabètes?

Le diabète de type 1 peut survenir à tout moment, mais les symptômes apparaissent principalement chez les enfants. Le diabète de type 2 n’est le plus souvent diagnostiqué que bien plus tard : après 40 ans dans 80% des cas.

Cette différence est avant tout due à l’origine clinique de ces diabètes:

  • Le diabète de type 1 est une maladie auto immune, ce qui signifie que le corps attaque les cellules bêta des îlots de Langerhans, dans le pancréas, qui sont responsable de la production d’insuline. La glycémie d’une personne diabétique de type 1 n’est donc pas régulée par son corps.
  • Le diabète de type 2 est caractérisé par le développement d’une résistance à l’insuline. Si la glycémie n’est pas bien contrôlée, c’est parce que les cellules bêta du pancréas, pour pallier cette résistance, augmentent leur production d’insuline et finissent par « s’épuiser » et ne plus produire d’insuline.

Ainsi, si l’origine de ces deux diabètes sont différentes, les conséquences sont similaires, et de ce fait les traitements aussi.

Peut-on être prévenir ces diabètes?

Aujourd’hui, il n’existe aucun vaccin contre le diabète. Des recherches scientifiques pour tenter de ralentir et empêcher la destruction des cellules bêta du pancréas sont en cours, mais aucun traitement définitif contre le diabète de type 1 n’a encore été mis au point.

Cependant, il existe plusieurs facteurs qui permettent de limiter le risque de survenue d’un diabète de type 2:

  • Réduire sa masse corporelle de 5% ou plus pour les personnes en surpoids afin de limiter l’usure prématurée des cellules bêta;
  • Manger sainement en limitant sa consommation de matières grasses;
  • Faire au moins 30 minutes d’exercice par jour.

Comment diagnostiquer le diabète?

Le diagnostic du diabète s’effectue dans un laboratoire d’analyses médicales. Il existe différents tests, identiques pour les diabètes de type 1 et 2, qui ne peuvent être effectués que sur ordonnance d’un médecin:

  • Le test d’hémoglobine glyquée HbA1c : ce test permet de mesurer le taux moyen de glucides dans le sang au cours des trois derniers mois. Un taux supérieur à 6,5% permet en général de diagnostiquer un diabète ;
  • Le taux de glycémie à jeun : le taux de glucose dans le sang est mesuré après que le patient n’ait rien mangé pendant au moins 8 heures. En général, une glycémie supérieure à 1,24 g/L indique la présence d’un diabète.
  • Le taux de glycémie après surcharge orale de glucose : le taux de glucose dans le sang est mesuré deux heures après avoir bu un liquide sucré spécial. Généralement, un résultat supérieur à 2 g/L indique la présence d’un diabète.

Comment soigner ces diabètes?

S’il n’y a pas encore de remède définitif permettant de relancer la production d’insuline par le corps, il existe plusieurs moyens pour limiter les effets secondaires de la maladie. Ce traitement passe tout d’abord par un contrôle de son taux de glycémie à l’aide d’un capteur de glucose en continu ou d’un glucomètre.

Le taux de sucre dans le sang peut en suite être régulé soit par l’ingestion de sucre et cas d’hypoglycémie, soit par l’injection d’insuline en cas d’hyperglycémie.

Sources:

https://www.federationdesdiabetiques.org/information/diabete/chiffres-france

http://www.diabetes.org/are-you-at-risk/prediabetes/?loc=atrisk-slabnav

Anne Fagot-Campagna, Isabelle Romon, Sandrine Fosse, Candice Roudier, « Prévalence et incidence du diabète, et mortalité liée au diabète en France : Synthèse épidémiologique », Maladies chroniques et traumatismes, InVS,‎ novembre 2010