• Panier vide

DIABNEXT

DIABNEXT PRÉSENT A LA 11EME CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES TECHNOLOGIES ET TRAITEMENTS AVANCÉS POUR LE DIABÈTE (ATTD 2018)

La conférence de portée internationale sur les innovations en matière de diabète

Advanced Technologies & Treatments for Diabete (ATTD) est une conférence unique et innovante. Elle attire chaque année plus de 2 500 participants dont les principaux chercheurs, praticiens cliniques et professionnels du secteur et des entreprises du monde entier pour un échange d’idées et d’informations sur la technologie, le traitement et la prévention du diabète.

Cette année à Vienne, du 14 au 17 février derniers, DIABNEXT était présent sur l’espace d’exposition et est également intervenu pour présenter la solution du suivi du diabète. Notre intervention visait à rappeler le poids quotidien du suivi de leur diabète pour les patients.

Les difficultés de l’engagement patient dans son suivi

Le diabète insulino-dépendant, c’est des dizaines de prises de décisions chaque jour. Les patients s’appliquent à leur surveillance pour un bénéfice immédiat (décider de la dose d’insuline avant le repas, tester s’il est en hypoglycémie pour se re-sucrer rapidement), mais très souvent renoncent ou négligent de noter de façon manuelle sur un carnet papier ou une app digitale les données de leurs injections et glycémies.
Or, ces relevés sont essentiels pour optimiser l’adéquation entre les besoins de l’organisme et les doses d’insuline. Cette optimisation est pragmatique, mix entre des connaissances a priori et l’expérience acquise jour après jour. Mais, sans recueil exhaustif de l’information, pas d’analyse et d’optimisation : ni le patient ni son médecin ne sont devins, les données sont la meilleure arme contre le diabète.

 

Des carnets d’auto-surveillance lacunaires

Or, ces relevés ne sont pas disponibles d’eux-mêmes car les dispositifs ne sont en général pas communicants. Encore une fois, la tâche en revient au patient, le fardeau s’alourdit, et finalement, la vaste majorité des carnets d’auto-surveillance ne sont pas tenus ou sont lacunaires. Ils sont même souvent remplis frauduleusement, pour ne pas déplaire à son entourage ou ses soignants ! Dans ce cas, il a été montré que le contrôle du diabète était, logiquement, mauvais, au risque de plus de complications. Aux USA ou en Allemagne par exemple, les compagnies d’assurance réclament aux patients leurs données d’auto-surveillance pour garantir leur couverture.
DIABNEXT a résolu ce problème en automatisant la récupération des données et cela sans obliger les patients à changer leurs dispositifs car nous les rendons intelligents en les « rétrofittant ».

L’année prochaine, le congrès de l’ATTD se tiendra à Berlin. DIABNEXT y sera à nouveau présent avec des nouveautés à vous faire découvrir.

Pour en savoir plus sur le congrès de l’ADDT 2019, cliquez ici.